L'âge des métaux -2 300 > -52

Avec l'âge des métaux, l'Europe entre dans la protohistoire, période qui regroupe l’ensemble des peuples sans écriture mais contemporaine des premières civilisations historiques. L'apparition de la métallurgie, à cette époque, constitue un réel progrès car elle permet la production d'objets présentant deux avantages essentiels sur le silex : ils sont plus solides et surtout recyclables une fois cassés.

Il se divise en âge du cuivre (ou Chalcolithique) puis âge du bronze, et enfin âge du fer. Les limites chronologiques de ces âges des métaux varient selon l’aire géographique considérée. Ainsi l'âge du fer débute vers 2 650 av. J.-C. en Afrique, vers 1 100 av. J.- C. en Méditerranée et vers 800 à 700 av. J.-C. dans le Nord de l’Europe.

L’âge du bronze est divisé en plusieurs phases : le Bronze ancien, qui correspond à l’apparition de la métallurgie vers le IIe millénaire av. J.-C. en Europe occidentale ; le Bronze moyen, qui correspond à la culture des tumulus protoceltiques vers le XVIe siècle av. J.-C. et le Bronze final, marqué par le début des invasions celtiques, vers le XIIe siècle av. J.-C.

Le premier âge du fer, appelé période de Hallstatt, du nom d’une importante nécropole autrichienne, s'étend de 800 à 450 ans avant notre ère environ. La Tène, le second âge du fer, du nom d’un site suisse au bord du lac de Neufchâtel, s’achève avec la conquête de la Gaule par Jules César (58 - 51 av. J.-C.).

L’usage du métal se répand mais ne bouleverse pas la vie au quotidien ; l'outillage en silex reste d’usage courant. Le bronze, alliage de cuivre et d’étain (10 %) plus résistant que le cuivre seul, est malléable quand il est chaud. On peut ainsi le couler selon deux procédés, dans des moules en pierre ou grâce à la technique de la cire perdue.
La surface a été soigneusement lissée avec un os ou un galet de silex.
En ce qui concerne la métallurgie et l'artisanat du fer, ceux-ci se généralisent durant la période gauloise. Plus résistant que le bronze, ce métal est utilisé par les fermiers pour l'agriculture (soc d'araire) et l'élevage (paire de forces). Des objets en fer sont parfois déposés dans les tombes : fibule, couteau...Cet objet servait d’enclume pour la fabrication de petits objets, pour réparer ou aiguiser des faux… Il symbolise parfaitement l’âge des métaux.
Cet ensemble, comprenant un torque (collier) et des monnaies, constitue un petit dépôt. Les monnaies se composent de statères unifaces et de quarts de statère, dit "au bateau", attribués aux Atrébates. Ils datent des environs de la conquête romaine.
Parmi ce dépôt, le torque reste le plus emblématique de la parure gauloise.